Lieux culturels du Crous

Bourgogne-Franche-Comté

Comme tous les lieux de spectacle en France, nous sommes dans l’obligation de mettre en suspend notre activité au sein de nos 3 lieux : le Théâtre Mansart à Dijon, Le Petit Théâtre de la Bouloie et Le Café International à Besançon.
Aucune représentation n’aura lieu au cours de ce mois de Novembre, et nous ne savons pas encore quand nous pourrons annoncer notre réouverture au public. Sachez cependant que nous accueillons toujours les artistes en résidence à huis clos, et que chacun continue de créer et de travailler. Toute l’équipe du Service Culturel du CROUS Bourgogne-Franche Comté va continuer à imaginer les jours où les spectateurs pourront de nouveau se nourrir d’Art et de spectacles, et où les artistes retrouveront leur public.
À bientôt

Un peu de bois et d’acier

Cité des Arts

Besançon

1, passage des Arts 25000

Samedi 21 septembre 2019 → 16h

Auditorium du conservatoire

Infos & réservations

Le Festival Livres dans la Boucle
livresdanslaboucle.fr

Plus d'infos

L’Étrange K

Une production de Scènes Occupations. Coproduction Centre Régional du Jazz en Bourgogne / L’Etrange K
Remerciements : Christophe Chabouté pour son soutien et ses retours constructifs.

Crédit photo : © Yves Nivot

Un peu de bois et d’acier

[HORS-LES-MURS]

Par L’Etrange K - D’après Un peu de bois et d’acier / Chabouté

En partenariat avec le festival Livres dans la Boucle
contrebasse  I  Sébastien Bacquias
violon  I  Olivier Pornin
guitare  I  Manu Pornin
batterie  I  Julien Vuillaume
au son  I  Philippe Poisse
photographie  I  Arnaud Dauphin
montage  I  Fabrice Gaudillat
chargée de production  I  Sarah Douhaire

1 h 05 min

C’est l’histoire d’un banc, d’un simple banc. Un peu de bois et d’acier. Autour de ce banc, la vie s’écoule, le temps passe… Des vieux, des jeunes, un SDF, un policier, un chien, courent, s’arrêtent, s’asseyent pour lire, pour attendre, pour s’aimer, se rencontrer… Bref, pour tuer le temps.

C’est l’histoire de cette bande-dessinée sans bulle, ou juste les émotions ont la parole. Peu de dessinateurs savent comme Chabouté raconter et rendre palpitant ce qui se passe quand il ne se passe rien ! Petites futilités, situations rocambolesques et rencontres surprenantes donnent naissance à un récit drôle et singulier. Chabouté réussit à se glisser dans les interstices d’existences anonymes pour débrider une humanité profonde, loin des conventions et des approximations du jeu social…

C’est à la lecture de cette BD que les quatre garçons de l’Étrange K ont un coup de foudre, cela les a conduit immédiatement à imaginer une projection de cet ouvrage en formule ciné-concert en y apportant leur musique en direct, tant cette BD est originale et revêt un caractère cinématographique. La musique qui s’en dégage oscille entre rock et jazz, mélodique, bruitiste, parsemée d’instants d’ivresse.

Ils ont fait appel à Arnaud Dauphin (photographe) et Fabrice Gaudillat (monteur vidéo) pour transposer verticalement la bande dessinée afin qu’elle soit projetée. Ils opèrent un découpage scénaristique et effectuent un véritable montage de film dans le respect de l’œuvre originale de Christophe Chabouté.

« Un peu de bois et d’acier devient ainsi un très beau film en noir et blanc sur la vie mode d’emploi, découpé, monté et rythmé au plan près, où l’auteur a osé prendre le temps de « laisser de la place aux silences ». Ce « film » muet, sans la moindre ligne de dialogue, est irrésistiblement parlant. »
Jean-Claude Loiseau – Télérama n°3277