Lieux culturels du Crous

Bourgogne-Franche-Comté

Comme tous les lieux de spectacle en France, nous sommes dans l’obligation de mettre en suspend notre activité au sein de nos 3 lieux : le Théâtre Mansart à Dijon, Le Petit Théâtre de la Bouloie et Le Café International à Besançon.
Aucune représentation n’aura lieu au cours de ce mois de Novembre, et nous ne savons pas encore quand nous pourrons annoncer notre réouverture au public. Sachez cependant que nous accueillons toujours les artistes en résidence à huis clos, et que chacun continue de créer et de travailler. Toute l’équipe du Service Culturel du CROUS Bourgogne-Franche Comté va continuer à imaginer les jours où les spectateurs pourront de nouveau se nourrir d’Art et de spectacles, et où les artistes retrouveront leur public.
À bientôt

Scarlet

Petit
théâtre
de la
Bouloie

Besançon

7, rue Pierre Laplace 25000

Vendredi 6 mars 2020 → 19h

Infos & réservations

Petit théâtre de la Bouloie
culture@crous-bfc.fr
T. 03.81.48.46.08
T. 03.81.48.46.61
Avec le soutien de Bo ! Fé ! Ma !, Service Culturel du Crous Bourgogne-Franche-Comté.

Crédit photo : Patrice Guyon

Scarlet

[SORTIE DE RÉSIDENCE]

Compagnie Contre-Temps Danse

D’après la série The Handmaid’s Tale
danseuses interprètes  I  Louise Aichmayer, Alice Bataille, Clémence Chaffanjon,
Margot Kovazyc, Manon Louis-Tisserand et Jessie Menanteau
création et chorégraphie  I  Jessie Menanteau

40 minutes

Pièce chorégraphique de danse modern jazz. 

Puiser l’élan au cœur de ce qui émeut, parce que « voir rouge » peut aussi permettre de « voir clair ». De force et de fragilité se parer au féminin d’une couleur viscérale, écarlate pour que de la révolte à l’envol s’éclatent les carcans. Lorsque les Scarlet, du bord de leurs cicatrices, révèlent leur puissance résiliente, muette et criante, singulière et plurielle vers les bonds de l’émancipation furieuse et de la rage exaltée. Au bout de la peur, la colère à la joie. 

Tout comme la pièce Entre-Elles, Scarlet s’inscrit dans le champ de l’engagement. Les problématiques écologiques actuelles viennent ébranler les fondements de notre société et ne peuvent se départir d’une crainte d’un effondrement systémique de notre civilisation où, à l’instar de la série dystopique « The Handmaid’s Tale », les rapports complexes qui se « sous-tendent » au féminin seront, peut-être, les possibles horizons de demain.