Lieux culturels du Crous

Bourgogne-Franche-Comté

Comme tous les lieux de spectacle en France, nous sommes dans l’obligation de mettre en suspend notre activité au sein de nos 3 lieux : le Théâtre Mansart à Dijon, Le Petit Théâtre de la Bouloie et Le Café International à Besançon.
Aucune représentation n’aura lieu au cours de ce mois de Novembre, et nous ne savons pas encore quand nous pourrons annoncer notre réouverture au public. Sachez cependant que nous accueillons toujours les artistes en résidence à huis clos, et que chacun continue de créer et de travailler. Toute l’équipe du Service Culturel du CROUS Bourgogne-Franche Comté va continuer à imaginer les jours où les spectateurs pourront de nouveau se nourrir d’Art et de spectacles, et où les artistes retrouveront leur public.
À bientôt

Marathon Fréchette

Théâtre
Mansart

Dijon

94, boulevard Mansart 21000

Mercredi 30 septembre 2020 → 20h30

Infos & réservations

tudijon@gmail.com
T. 03.80.63.00.00
Le Théâtre Universitaire de Dijon est soutenu par le CROUS BFC, Service Culturel du CROUS BFC, L’Université de Bourgogne, la Ville de Dijon, le Conseil Départemental de Côte d’Or.

Crédit photo : (c) Cyril Duc.

Marathon Fréchette

Théâtre Universitaire de Dijon

D'après Carole Fréchette

2 heures

Le Théâtre Universitaire de Dijon vous invite à une soirée marathon ! Les comédiens ont eu 72h seulement pour mettre en scène de 3 textes de Carole Fréchette. Une urgence créatrice qui donne naissance à des formes originales.

 

PROGRAMME


Sérial Killer

Dans Serial Killer, une femme enchaîne les ruptures sans pouvoir se l’expliquer, et comme un tueur en série, assassine froidement l’amour qu’elle porte à ses amoureux.


Entrefilet

Dans Entrefilet, l’auteure se met en scène en conversation avec sa conscience et raconte l’écriture de sa pièce « Je pense à Yu ». Elle y décrit ses doutes, ses peurs en tant qu’auteure, mais aussi l’histoire de Yu et de ses camarades, qui en 1989 ont jeté des œufs remplis de peinture sur le portait de Mao Place Tienanmen et ont été emprisonnés pendant 25 ans.


La place vide – Petite histoire de La peau d’Elisa

En 1996, Carole Fréchette reçoit une commande pour écrire une pièce sur la ville de Bruxelles. De là naît La peau d’Élisa. L’histoire d’une femme dont la peau n’arrête pas de pousser et qui, pour stopper le processus, raconte sans relâche les histoires d’amour des autres. A la suite de cette pièce, l’auteure livre son carnet d’écriture et raconte comment, en 4 jours, elle a parcouru la ville et rencontré dix bruxellois.es qui ont accepté de lui livrer des souvenirs intimes et profonds sur leurs histoires d’amours.