Lieux culturels du Crous

Bourgogne-Franche-Comté

Comme tous les lieux de spectacle en France, nous sommes dans l’obligation de mettre en suspend notre activité au sein de nos 3 lieux : le Théâtre Mansart à Dijon, Le Petit Théâtre de la Bouloie et Le Café International à Besançon.
Aucune représentation n’aura lieu au cours de ce mois de Novembre, et nous ne savons pas encore quand nous pourrons annoncer notre réouverture au public. Sachez cependant que nous accueillons toujours les artistes en résidence à huis clos, et que chacun continue de créer et de travailler. Toute l’équipe du Service Culturel du CROUS Bourgogne-Franche Comté va continuer à imaginer les jours où les spectateurs pourront de nouveau se nourrir d’Art et de spectacles, et où les artistes retrouveront leur public.
À bientôt

Le Roi Lear

Petit
théâtre
de la
Bouloie

Besançon

7, rue Pierre Laplace 25000

Sortie de résidence le vendredi 8 novembre 2019 → 19h

Infos & réservations

Petit théâtre de la Bouloie
culture@crous-bfc.fr
T. 03.81.48.46.08
T. 03.81.48.46.61

Plus d'infos

Compagnie Bondinho

Production Compagnie Bondinho. Coproduction Scénacle de Besançon.
Avec le soutien de L’Université de Franche-Comté, Le Festival Le Futhé à Neuchatel, Le Centre Dramatique National de Franche-Comté, La Ferme d’Aulot, le Crous Bourgogne-Franche-
Comté, le Théâtre du Petit Vélo.

Crédit photo : © Nicolas Waltefaugle 

Le Roi Lear

[SORTIE DE RÉSIDENCE]

Compagnie Bondinho / D’après William Shakespeare

mise en scène I Aurélien Deque
avec I Paul Benrahho, Jonas Burgunter, Clément Cottenot, Aurélien Deque, Nicolas Gachet, Benjamin Gateau, Anne-Claire Jullien, Adèle Lerch, Chloé Marguerie, Pierre Moreau, Théo Pierrat, Fanny Sherer
création lumière I Hugo Dragone
décors I Hugo Dragone, Clément Cottenot, Anne-Claire Jullien et Aurélien Deque
graphisme I Anne-Claire Jullien
photographies I Nicolas Waltefaugle
musique originale I Léo Débois
traduction et adaptation I Aurélien Deque

2 heures

Cette pièce retrace la passation de pouvoir entre un vieux roi et ses filles. Avant de léguer son royaume équitablement, il posa une question. à ses trois héritières : « laquelle de vous dirons-nous qu’elle m’aime le plus ? ».

Après que les deux premières sœurs aient couvert leur père d’éloges dithyrambiques, la sœur cadette refuse de parler. Cette dernière estime que malgré l’amour qu’elle éprouve pour son père, elle devra un jour la moitié de son affection à un mari. Cette sincérité déclenche la colère du Roi qui la déshérite. Cet événement va déclencher un tumulte familial et politique dans lequel des clans vont s’affronter au milieu d’un monde en rupture. Au centre de l’œuvre s’articule une rupture dévastatrice entre l’homme et la nature qui envenime la cohabitation de deux générations qui confrontent leurs convictions ainsi que leurs fonctionnements.

L’action du Roi Lear prend place dans un monde où le rapport entre l’homme et la nature est bouleversé, remis en cause par les questions qui régissent les transmissions entre générations.

Montée à partir d’une traduction réalisée pour les besoins de la mise en scène, la pièce soulève l’actualité et l’urgence des thèmes de l’intrigue.